la paille tréssée la paille tréssé la paille tressée l'île Réunion

photos de l'île de la réunion, informations touristiques, randonnées, plus de 1000 photos en ligne. Ce site vous permettra d'effectuer UN VOYAGE VIRTUEL A L'ILE DE LA REUNION - Bonne visite.  Votez   Aidez-nous !  Click here for english version of this site   ---   Cliquez ici pour la version anglaise de ce site

 

CULTURE > Dossiers de la Réunion > De la Paille tressée

 (Message posté sur notre liste de discussion par un de nos membres)

 

  De la Paille tressée


Les capelines sont faites très souvent de paille de vétiver, de lys, de chiendent, et aussi d'autres pailles. Elles sont souvent portées par les femmes de la campagne pour se préserver du soleil tropical. On verra une paysanne toujours avec sa capeline faite de vétiver, décorée d'un ruban de toile afin de personnaliser son accessoire. Elles les porteront très souvent lors de leurs tâches ménagères: lavage, dehors dans la cour (pas de machine à laver), récolte de légumes dans les plantations, pendant d'autres travaux champêtres. Mais ce chapeau leur servira de soumet dans leur cuisine, afin d'activer leur feu de bois sous leur marmite.
Celui que ces femmes porteront le dimanche sera fabriqué à partir de liane de chouchou (cristophine), culture emblématique de Salazie. Cette commune organise sa fête annuelle sur le thème de cette cucurbitacée. Des ventes d'objets fabriqués avec ce légume ont lieu dans tout le cirque. D'autres confectionneront des gâteaux, de la pâte de fruits à base de chouchou.
Jusqu'à la seconde guerre mondiale l'exploitation de la paille de chouchou a été un bon créneau pour ces paysans des hauts. Les collecteurs montaient une fois par semaine à Salazie pour l'acheter de porte à porte.
La préparation se faisait ainsi dans le cirque: on prenait une liane de chouchou, on la coupait en deux dans le sens de l' épaisseur. Puis, on la posait sur un plan de travail, on la grattait pour enlever la pulpe, jusqu'à ce qu'il ne reste qu'à rincer ce long ruban végétal et on le faisait sécher, mais il fallait avoir de la patience !
Cette paille légère et douce a connu son heure de gloire au début du siècle. Les belles dames du temps jadis, en Europe et aux Etats Unis complétaient leurs tenues d'une capeline de chouchou qui venait de Hell-Bourg.
Hélas, ce matériau était connu sous l'appellation: " paille d'Italie " tout simplement parce que celle-ci transitait par ce pays avant d'y être tressée. Par conséquent les chapeaux en " paille d'Italie " de nos grand-mères étaient en réalité fabriqués avec de la paille de chouchou de Salazie, préparée et vendue aux chapeliers d'Europe. Entre 1909 et 1923 les exportations de la paille de chouchou sont passées de 9 à 15 tonnes.
Après cette période où l'on vendait cette matière première plus ou moins brute, vint l'époque où l'on développa l'artisanat. Les femmes qui tressaient cette paille le faisaient à leur gré. Certaines tressaient avec un nombre de
brins plus grands que ceux des autres. Les enfants aussi y participaient, surtout les filles, et enroulaient toute cette tresse en pelote. Que de mètres ces doigts agiles confectionnaient pendant la journée! D'autres ajoutaient deux brins qu'elles avaient préalablement teints avec une plante quelconque afin de réaliser une fioriture sur le chapeau.
En général, pour la confection de cette capeline, elles commençaient par le fond en enroulant la tresse en spirale et en la cousant. Au fur et à mesure que grandissait l'ouvrage, elles voyaient dans quel sens coudre afin de donner la forme du chapeau.
Aujourd'hui, quelques personnes font encore des modèles, mais plus spécialement sur commande et pour des mariages. La confection de paniers, chapeaux, " bertels ", permet à des familles de cet endroit de perpétuer une tradition et en parallèle de se faire un petit complément de monnaie.     Chantal L.

 

N'oubliez pas de laisser votre avis sur ce site dans le livre d'Or

Pour vous abonner à notre liste de discussion, cliquez ici. Merci par avance pour votre soutien et vos critiques.

 

Retour

Capturé par MemoWeb à partir de http://perso.wanadoo.fr/daniel.lacouture/Divers/Dossiers_Nature/culture_nature_010.htm  le 02/10/03